Un bug sur les iPad d’American Airlines empêche tous les Boeing 737 de la compagnie de décoller

Un Boeing 737 de la compagnie American Airlines.
Un Boeing 737 de la compagnie American Airlines.

Voilà qui n’est pas banal. Alors que la totalité des pilotes et des copilotes de la compagnie American Airlines sont équipés, depuis 2013, d’iPad afin de faciliter la préparation des vols, un bug majeur ayant affecté les appareils de la compagnie a empêché de nombreux avions de décoller hier soir.

Ces iPad sur lesquels se trouvent désormais la totalité des plans de vol et les informations essentielles aux vols sont depuis plusieurs mois maintenant les « équipiers » des membres du cockpit dans l’objectif de simplifier les procédures et de réduire les masses de papiers à remplir par les équipes de la compagnie. Pourtant, hier soir, plusieurs iPad de la compagnie ont « crashé » au même moment. En cause, un problème informatique sur l’alimentation des iPad présents à bord de tous les Boeing 737 de la compagnie.

Un incident sans précédent

Plusieurs avions dont les iPad du pilote et du commandant de bord ont arrêté de fonctionner en même temps étaient donc dans l’incapacité de décoller des aéroports de Dallas, New-York ou encore Chicago. Les passagers présents à bord du vol ont expliqué aux médias américains : « le pilote nous a dit qu’au moment où il se préparait à décoller, les écrans des iPad se sont éteints, à la fois pour le capitaine et le copilote, et qu’ils n’avaient donc pas le plan de vol« .

Sur le vol Dallas-Austin un autre passager explique que « le pilote est venu et nous a dit que l’iPad de son copilote et le lien avaient cessé de fonctionner de façon inattendue, et que toute la flotte de Boeing 737 d’American Airline avait connu le même cas » avant d’ajouter que l’incident « semblait sans précédent et très inhabituel pour les pilotes« .

L’incident était en effet le premier de ce type pour la compagnie depuis l’arrivée des iPad dans les cockpits il y a maintenant deux ans. Les équipes de la compagnie ont quant à elles indiqué que « plusieurs dizaines » de vols avaient été impactés.