La Russie prévoit de sortir un nouvel OS

Vers un Sailfish adapté ?
Vers un Sailfish adapté ?

C’est annoncé, la Russie semble déterminée à se sortir de la suprématie américaine dans le domaine des systèmes d’exploitation pour smartphones. Le ministre russe des communications a en effet déclaré récemment vouloir développer un système garantissant une certaine autonomie ainsi qu’une sécurité intérieure renforcée.

Si les systèmes Android et iOS sont largement leaders en Russie, cette dernière semble avoir déjà amorcée sa révolution anti-américaine dans le milieu des nouvelles technologies. Si l’on en croit les chiffres, la Russie est l’un des rares pays où le moteur de recherche Google n’est pas le plus utilisé. Il est en effet très loin derrière « Yandex », le moteur utilisé par près de 60 % de la population russe.

Un projet qui pourrait s’étendre aux pays des BRICS

Si l’idée est à l’origine russe, le gouvernement a lui d’ores et déjà émis le souhait de concerter diverses entreprises des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Amérique du Sud) afin de créer un nouvel OS adapté du système d’exploitation SailFish conçu par Jolla. Un projet qui plaira certainement à son homologue chinois Xi Jinping qui, lors d’une démonstration du YotaPhone, smartphone conçu par des ingénieurs russes, avait alors demandé à Poutine « Est-ce que nous avons une forme de coopération là-dessus ? », une question à laquelle Poutine lui avait répondu « Il y en aura ».

Dans l’absolu la création d’un nouvel OS est possible mais la concurrence sera rude et il se peut que le système d’exploitation, s’il est développé un jour, ne soit alors utilisé que dans les deux pays que sont la Russie et la Chine. De plus, l’objectif fixé par le ministre russe des communications semble très difficile à atteindre, celui-ci ayant pour objectif de faire passer l’utilisation des systèmes d’exploitations américains de 95% (chiffre actuel) à 50 % en 2025.