Huawei envisagerait-il une alternative à Android ?

logo huawei

Si aujourd’hui le marché des téléphones est partagé à hauteur de 96 % (selon IDC) par les systèmes d’exploitation iOS et Android, le constructeur de téléphones chinois Huawei chercherait une alternative via la création d’un système indépendant.

En effet, d’après une rumeur relayée par le site GizmoChina et qui reste encore à vérifier Huawei souhaiterait lancer son propre système d’exploitation. Le logiciel qui porterait le nom de « Kirin », nom déjà attribué aux processeurs présents dans les téléphones Huawei, serait en développement depuis 3 ans déjà et pourrait donc provoquer un raz de marée dans le monde de la téléphonie. Il ne s’agit cependant encore que d’une rumeur, il faudrait d’ailleurs encore attendre quelques temps mois avant une possible annonce de la part du géant chinois.

Une démarche d’indépendance qui n’est pas la première

Or, si le marché reste encore largement dominé par les deux mastodontes que sont Android et iOS, il semble désormais envisageable pour les constructeurs de smartphones de sortir du joug de Google en développant leurs propres systèmes d’exploitation. Bien que cela se fasse encore à petite échelle, on trouve à ce jour chez Samsung (en collaboration avec Intel) un système baptisé Tizen présent sur quelques montres connectées et sur le Tizen Z1, un téléphone bon marché. Samsung n’est cependant pas le seul à proposer un système d’exploitation, toujours dans le milieu des smartphones à bas prix, Mozilla a d’ores et déjà éprouvé Firefox OS, système d’exploitation qui se veut multisupport et que l’on peut trouver sur tous les types d’écrans. Enfin on peut trouver le système développé par Ubuntu, une déclinaison de sa version PC, qui porte le nom de « Ubuntu Touch ».

Créer son propre son propre système d’exploitation semble donc se démocratiser si l’on en croit les essais  mais il reste cependant très difficile de concurrencer les 2 leaders. A l’image du système d’exploitation Windows Phone, OS décrié par beaucoup, il est donc très difficile aujourd’hui de développer un OS qui se veuille simple d’utilisation et qui sache aussi procurer un maximum de fonctionnalités.