Test de Call of Duty : Ghosts

call-of-duty-ghosts-1080p

La sortie d’un nouveaux Call of Duty est toujours un événement dans le milieu du jeu-vidéo, en effet le jeu c’est imposé depuis quelques années comme la référence des FPS. Cette saga qui a toujours été une réussite en terme de ventes, est-elle pour autant toujours aussi réussie  ? La sortie de Call of Duty : Ghosts nous donne l’occasion de nous demander si une des plus grande licence du jeu-vidéo parvient encore à évoluer.

  • La campagne solo

Ce nouveau Call of Duty nous entraîne en 2018 où un terrible cataclysme a ravagé les États-Unis puis, nous reprenons le fil de l’histoire 10 ans plus tard, à un moment où une fédération sud-américaine contrôle le sud des États-Unis et toute l’Amérique du sud totalement affaiblie depuis la catastrophe. Nous vivons l’histoire d’une unité d’élite des forces spéciales nommée Ghosts qui a pour but de restaurer la souveraineté des États-Unis.

call_of_duty_ghosts

Si vous vouliez avoir des explications sur l’attaque vous pouvez repasser plus tard car ici non, aucune explication, rien ! Vous ne saurez jamais vraiment le pourquoi du comment. Les membres de ce groupe sont dans le collimateur des forces ennemies, dont un personnage fort peu agréable et quasi immortelle a décidé de les tuer un par un. Non seulement et comme nous l’avons déjà dit les raisons du combat son inconnues mais la raison de votre présence sur les différents théâtres d’affrontement est tout autant mystérieuse. Gros point négatif sur cette campagne solo : sa durée de vie d’à peine 5 heures.

  • Les vieille recette ne font pas les meilleurs plats

Certes il ne faut pas tout rejeter, certaines parties de la campagne sont vraiment nouvelles et rafraîchissantes. Nous avons même la chance de voir des mises en scène comme dans l’espace ou dans les fonds marins qui ne sont pas nécessairement les plus nerveux, mais qui sont vraiment dépaysant et change du reste du jeu. Nous n’allons pas non plus nous plaindre de la scène façon rail-shooter sur la glace car, même si c’est du déjà vue cette période bien rythmée est toujours très agréable.

call-of-duty-ghosts-52789ea8d5b73

Malheureusement, contrairement au passage cité précédemment il y a des passages qui ne marche absolument. On pense ici à des séquences d’infiltration où il est nécessaire de se cacher dans l’herbe et de passer à côté des soldats sans ce faire remarquer. Nous avons ici une sorte de remake d’une scène de Call of Duty Modern Warfare qui avait déjà du mal à passer à l’époque. Force est de constater que six ans après cela donne des parties de gameplay de plus en plus artificielles. Malgré cela on remarque une certaine volonté de la part des développeurs d’innover au niveau des mécanismes du jeu. Par exemple, avec la présence du votre chien Riley, qui s’il est votre compagnon devient vite un boulet que l’on est content de ne plus l’avoir dans les pattes dans les derniers niveaux du jeu. Point positif en ce qui concerne le déplacement la glissade qui paraît davantage esthétique.

call-of-duty-ghosts-playstation-4-ps4-1370868947-012

Il faut être honnête, il ne faut pas compter sur cet épisode pour nous en mettre plein les yeux. Les versions Xbox 360 et PS3 sont globalement assez bien réalisée, mais l’on regrette un manque de nouveautés par rapport aux précédents opus de la saga. Les versions Next-Gen sont bien évidement plus fine et plus détaillées, on observe malgré tout quelques ralentissements lorsqu’il y a trop de particules qui s’affiche à l’écran. Au final, peut-être attendait-on un peu trop de ces fameuse next-gen, on espérait par exemples ne pas passer au travers de la végétation dans la jungle ou de pouvoir profiter de panoramas éblouissants dans le désert. Finalement la claque visuelle promise n’est pas là.

  •  Le multi empêche le naufrage

Vous l’aurez bien compris ce nouvel opus ne resteras pas dans les mémoires pour son mode solo, mais heureusement la présence du multi-joueur lui sauve la mise que l’on regarde au niveau qualité ou durée. On passera rapidement sur les modes de jeu habituels (MME, Domination, etc), pour s’intéresser au nouveaux modes de jeu qui sont, nous devons bien le reconnaître pas mal du tout ! C’est aussi le cas de Dépôt, un Elimination Confirmée dans lequel il faut apporter les tags des ennemis à un but afin de marquer des points ou encore de Recherche & Sauvetage qui se présente comme une R&D (Recherche & Destruction) classique, à la seule différence que l’on peut réanimer ses coéquipiers. Le mode Enragé qui est un Team Deathmatch, tourne lui à la vrai boucherie, puisqu’il faut tuer un ennemi toutes les 30 secondes sous peine d’exploser. Malgré le manque d’originalité des quelques nouveautés cela fonction bien et on se laisse prendre au jeu.

Il faut bien évidement ne pas oublier les 14 maps proposées qui font également dans la diversité avec leur aspect destructible qui a été mis en avant tout le long de la promotion du jeu, mais qui fait malheureusement un peu gadget. Nous est proposé par Infinity Ward : des environnements très variés que se soit de par leurs ambiances ou de par leurs tailles. On en arrive presque à se demander ci certaines « maps » ne sont pas trop grandes par rapport au gameplay de COD, comme c’est par exemple le cas pour Stonehaven.

Official-Call-of-Duty-Ghosts-Squads-Trailer-2337700

Le système ressemble énormément a la fois a celui de Modern Warfare 3 ainsi qu’à celui de Black Ops 2. Comprenez par là que l’on retrouve à la fois les trois types de killstreaks du premier et la customisation poussée du second, comme par exemples la possibilité de se passer d’armes secondaires afin d’obtenir un atout supplémentaire. Bien entendu pour débloquer tout cela vous avez besoin de point ! Les toutes premières parties nous laissaient l’impression que les killstreaks axés Assaut étaient peut-être légèrement abusées notamment en ce qui concerne le chien. La nouveauté, c’est la possibilité d’obtenir des mini-défis en plein milieu de la partie grâce à des mallettes fantomatiques que vous récupérez sur le cadavre de votre ennemie et qui vous accorde un colis stratégique si vous le réussissez.

  • Une escouade,un clan 

La véritable nouveauté en termes de personnalisation dans le multijoueur, c’est la possibilité de créer plusieurs soldats et de choisir leur apparence. C’est l’occasion par exemple d’incarner des personnages féminins ce qui représente une grande nouveauté pour COD. Le mode Escouade est là afin de permettre aux joueurs d’affronter les créations des autres joueurs. Chaque membre va agir en fonction de l’équipement qu’il utilise. On note d’ailleurs que les comportements sont bien retranscris. Ce mode escouade est en réalité plus un mode d’entraînement au véritable multijoueur.

Le système de clans est heureusement un peu plus prometteur, et ils n’ont d’ailleurs jamais été aussi important dans Call of Duty ! Désormais, le fait d’appartenir à un clan vous permettra de vous lancer dans une Guerre des Clans : toutes les deux semaines, vous sont proposés dix territoires à conquérir. Chacun de ces territoires représentant un mode de jeu particulier. Pour obtenir des points il faut qu’au moins un membre de votre équipe remporte une victoire dans le mode en question, l’équipe qui obtient le plus de points est désignée maîtresse du territoire et obtient un bonus de 25% dans le mode en question. Les clans qui ont accumulé un maximum de point ont la possibilité de débloquer des éléments de personnalisation exclusifs.

  • Une surprise de taille

Activision nous a réservé une bien belle surprise en attendant le jusqu’au dernier moment pour annoncé l’existence du mode Extinction. Ce mode vu comme la relève du mode Zombie, surf sur la popularité du mode Zombies dans les épisodes de Treyarch, le gameplay est toute fois différent du mode Zombie. Le but est simple : avec 3 autres camarades vous devez transporter et protéger une foreuse pour détruire un à un les nids d’aliens qui ravagent une vaste map.

Screen-Shot-2013-10-28-at-12.00.28-PM-1024x584

Les créatures sont agiles, rapides et ont une sérieuse envie de vous mettre sous leurs dents. Elle peuvent sauter sur les toits et débarque en nombre pour submerger votre équipe. On amasse de l’argent en tuant les ennemie venus d’ailleurs, il faut également fouiller la maps pour trouver armes et amélioration. Là où le mode Extinction se démarque du mode Zombies, c’est qu’il vous donne la possibilité de personnaliser votre combattant tout comme dans le mode multijoueur en lui assignant une classe et des compétences. Des défis vous permettent de débloquer plus rapidement les points de compétences nécessaires à l’amélioration des capacités. Seul petit regret, il n’y a pour l’instant qu’une seule map sur laquelle vous pouvez tuer de l’alien, mais on peut déjà dire que des DLC arriverons afin de palier ce défaut.