L’histoire et l’art du jeu vidéo bientôt enseignés à l’école ?

jeu video a l'école

Avouons-le, c’est la matière que nous avons tous rêvé d’avoir à l’école. Celle pour laquelle nous serions ravis de faire nos devoirs, d’approfondir nos connaissances et aussi celle où l’on serait sûr d’avoir des bonnes notes vu le nombre d’heures que nous passions à jouer. Avoir le jeu vidéo comme matière scolaire, c’est un fantasme qui paraissait irréalisable. Et pourtant, d’ici quelques années, les élèves pourraient trouver dans leurs emplois du temps, entre le Français et les SVT, des cours sur le jeu vidéo.

C’est le très sérieux journal Le Monde qui a évoqué cette possibilité dans son édition du jeudi 4 décembre. Alexis Corbière, secrétaire général du parti de Gauche, envisage d’intégrer l’enseignement de cette discipline à un moment donné dans le cursus scolaire. Une bonne manière pour lui d’intéresser les élèves, mais aussi de saluer le travail des créateurs.

Allier enseignement, plaisir et culture

A l’origine de cette idée, on retrouve le débat qui a fait polémique mi-novembre, concernant la véracité des faits racontés dans Assassin’s Creed Unity et les propos de Jean Luc Mélenchon. Mais comme le politicien, Alexis Corbière reconnait le jeu vidéo comme un art, au même titre que le cinéma et la littérature. Un art qui, selon ce dernier, mériterait que l’on « […] propose un enseignement critique du jeu vidéo. Cela pourrait être l’occasion, dans une meilleure prise en compte des intérêts de la jeunesse, de réconcilier le plaisir du jeu et celui d’apprendre.»

L’éventuel enseignement du jeu vidéo serait axé sur les qualités techniques, les qualités esthétiques ou encore les contenus idéologiques de plusieurs titres. Si ce dernier point n’est pas obligatoire, il est intéressant de voir que le jeu vidéo est enfin pris au sérieux et reconnu comme un art. Néanmoins, il faudra encore attendre avant de voir Mario, Kratos ou Ezio débarquer dans les salles de classe.