Que vaut la Surface Pro 3 face au MacBook Air et au Lenovo Yoga 2 ?

Surface Pro 3-1

Hier soir, Microsoft a profité d’une grande conférence de presse à New York pour dévoiler le Surface Pro 3 (lire : Microsoft dévoile la Surface Pro 3), un ordinateur au look de tablette tournant sous Windows 8. Or, avec cette troisième génération, l’ambition de Microsoft est claire : concurrencer les ultrabook, mais aussi les tablettes. En effet, le but de Microsoft est, avec la Surface Pro 3, de créer une nouvelle famille de produit capable de remplacer, à la fois l’ordinateur, mais aussi la tablette. Un pari ambitieux pour la firme de Redmond, mais qu’importe, elle semble, y croire et il faut avouer que la comparaison avec la concurrence est plutôt flatteuse.

Dans le viseur de Microsoft, le MacBook Air d’Apple, mais aussi l’iPad. En effet, lors de sa conférence Microsoft ne s’est pas gêné pour comparer la Surface Pro 3 à l’ultraportable d’Apple dont nombre de journalistes présents dans la salle disposaient. Une présence qui à valu au responsable de la division de Surface d’indiquer que la plupart des journalistes avaient également, dans leur sa une tablette, ce qui n’est pas forcément toujours pratique. Ainsi, avec la Surface Pro 3, Microsoft veut remplacer ces deux appareils. Comparaison avec le MacBook Air et le Yoga 2 de Lenovo.

    Design

Avant de commencer ce comparatif rappelons que les produits de la gamme Surface Pro de Microsoft ne sont pas des tablettes, mais bien des ordinateurs à part entière avec une version complète de Windows, un processeur puissant capable de faire tourner toutes les applications possibles, bref tout comme un grand, mais de la taille d’une tablette. Justement sur ce premier point, aussi bien pour le design que la compacité, la Surface Pro 3 bat à pleine couture ses deux concurrents. En effet, Microsoft arrive à faire tenir dans la taille d’une tablette un PC. Une compacité qui se confirme lorsque l’on parle du poids de l’appareil. En effet, la Surface Pro 3 de Microsoft pèse 800 grammes sans clavier et toujours moins que l’ultra portable d’Apple une fois celui-ci rajouter. Clavier et tablette réunis on ne dépasse en effet pas les 1kg. Le Yoga 2 de Lenovo est lui loin derrière Apple et Microsoft avec 1,39 kg sur la balance.

Surface Pro 3-2

Sur ce point il reste cependant important de noter que si le MacBook Air d’Apple et le Yoga 2 de Lenovo disposent d’un écran de 13,3 pouces, la Surface Pro 3, elle, n’est dotée que d’un écran de 12 pouces. Microsoft est également gagnant sur l’épaisseur de son nouveau produit. En effet, avec seulement 9,1 mm d’épaisseur contre 17,1mm et 17,2mm il n’y a pas photo, la Surface Pro 3 de Microsoft est l’ultabook le plus fin du moment. On note d’ailleurs sur ce point un gros progrès de Microsoft par rapport au modèle précédent que beaucoup avaient trouvé un peu épais.

    Écran

Ainsi, la première grosse différente entre nos trois produits vient de la taille de leur écran. En effet, quand la Surface Pro 3 est équipée d’une dalle de 12 pouces, le MacBook Air et le Yoga 2 disposent, eux, d’une dalle de 13,3 pouces soit le standard du marché pour un ultrabook. Sur ce point, on peut d’ailleurs rapprocher l’ultraportable de Microsoft d’une tablette signée Samsung, la Galaxy Note Pro 12.2 disposant comme son nom l’indique d' »un écran de 12,2 pouces et que nous avions testé il y a quelques semaines (lire : Test de la Samsung Galaxy Note Pro 12.2). Malgré cette différence de taille d’écran, le meilleur écran du moins en terme de résolution est à aller chercher chez Microsoft.

macbook air

Il s’agit là de l’un des gros avantages de la Surface de Microsoft, son grand écran tactile. Notons, au passage, que seul le MacBook Air ne dispose pas d’un écran tactile. Pour en revenir à la résolution de l’écran de la Surface Pro 3, celle-ci est donc équipée d’une dalle d’une résolution de 2160 x 1440 pixels, contre une « simple » dalle Full HD de 1920×1080 pixels sur le Yoga 2 et une définition 1366×708 pour le MacBook Air qui est, sur ce point, bien en dessous de nos deux autres produits. Vous l’aurez compris, avec un écran plus petit que ces concurrents et une résolution d’écran, la densité de pixels du nouvel ultrabook de Microsoft dépasse largement celle des machines d’Apple et de Lenovo. Restera tout de même, sur ce point, à mesurer plus précisément, lors d’un test, la qualité de l’écran de cette Surface Pro 3 pour ce qui est de l’affichage des couleurs et des contrastes.

    Processeur/Stockage

Lorsque l’on se met à parler de processeur et donc de puissance, il semble difficile d’imaginer voir un appareil plus petit que les autres qui soit aussi puissant que ses concurrents. En effet, pour ce qui est du processeur nos trois produits sont égaux. Microsoft comme Apple et Lenovo proposent des processeurs allant du Core i3 au Core i7 avec jusqu’à 8Go de RAM. Pour ce qui est du stockage, là aussi nos trois concurrents sont égaux avec une limite fixée à 512Go de stockage avec un disque SSD. Notons tout de même que sur le Yoga 2 et la Surface Pro, le système d’exploitation occupe déjà une bonne trentaine de Go ce qui réduit dès le départ l’espace de stockage disponible sur l’appareil.

    Différences

Surface Pro3-3

Si tous ses appareils disposent d’un écran, d’un processeur et d’une certaine capacité stockage, se sont aussi leurs particularités qui font leurs avantages et leurs différences par rapport à la concurrence. Sur ce point, nous allons commencer par la Surface Pro 32 de Microsoft qui se différencie tout d’abord par la présence d’un stylet offert avec l’ultrabook. Un stylet que Microsoft a repensé pour cette nouvelle itération de sa Surface et qui permet désormais de lancer une prise de note ou encore de rallumer la tablette. De plus, pour aller avec le stylet on retrouve un système de reconnaissance d’écriture qui semble assez performant. Enfin, toujours sur le stylet, notez qu’Adobe annonce que on logiciel de retouche photo, Photoshop est désormais utilisé pour ce « crayon tactile ». Autre différence, le clavier, non inclus dans le pack de base, et qui vous demandera donc un investissement supplémentaire si vous ne souhaitez pas vous contenter du clavier tactile.

Le MacBook Air, lui, se différencie d’abord par son système d’exploitation puisqu’il est le seul à ne pas tourner sous Windows 8.1. L’appareil d’Apple tourne en effet sous OS X Mavericks, le système d’exploitation de la marque à la pomme. Avantage ou inconvénient, chacun choisira lui même sa préférence. Quant au Yoga 2, sa principale différence vient de son système de charnière qui lui permet d’être positionné en mode tente, stand, tablette et bien évidemment laptop.

lenovo yoga 2 tente

    Conclusion

Même s’il nous manque encore certains détails sur la Surface Pro 3 comme son autonomie, il semble que le nouvel ultrabook en forme de tablette signée Microsoft soit au moins égal et même supérieur à la concurrence que représente le MacBook Air d’Apple et Yoga 2 de Lenovo. En plus de cela, Microsoft est au niveau des prix bien placés puisque ces derniers sont en dessous de ceux MacBook Air et similaires à ceux du Yoga 2. Reste qu’il faudra tout de même compléter cette analyse avec un test de la Surface Pro 3 qui arrivera en France à la fin du mois d’août à partir de 799€.

2 Comments

  • Thierry dit :

    Il y a quand même une énorme différence : seul le Microsoft Surface a une batterie non amovible !
    Cordialement

    • Grégoire Martinez Grégoire Martinez dit :

      La batterie d’un MacBook air n’est nullement amovible…

Comments are closed.