Les codes Captcha sont morts, vive le recaptcha !

Capture d’écran 2014-12-09 à 16.57.05

Le géant de la recherche web a proposé un système de détection des robots plus simple et plus fiable que le traditionnel Captcha.

Il arrive à tout internaute de devoir remplir un Captcha pour s’inscrire sur un site web. Or ces petites images de lettres que l’on doit recopier dans un champ se sont révélées ne plus être fiables pour contrer l’inscription à des services par des robots, puisqu’elles sont désormais contournées à 98,9% des cas par ces-derniers.

Bien que la firme de Mountain View, qui avait lancé le service pour développer un système de reconnaissance d’écriture manuscrite, ait tenté de déformer les lettres pour complexifier la tâche des automates, cela n’a eu au final pour effet d’embrouiller les internautes. En effet, ceux-ci ont de plus en plus de difficultés à lire les Captcha, et doivent de plus en plus fréquemment changer d’image proposée pour réussir à déchiffrer l’une d’entre elles.

Place au NoCaptcha reCaptcha

Cette nouvelle forme d’authentification se présente sous forme d’une case « Je ne suis pas un robot » à cocher, sous laquelle se cachent de nombreux algorithmes, mis au point par Google. Ceux- ci analysent l’activité de l’utilisateur, et plus particulièrement du curseur de la souris, pendant le remplissage du formulaire, afin de déterminer si une personne physique est en train de soumettre le formulaire.

Si ce système est capable de se décider dans 80% des cas, il demandera à l’utilisateur d’associer deux images, ou bien de remplir un Captcha traditionnel en cas de doute. Reste à savoir si le déploiement de ce nouveau système, déjà mis disposition par Google, sera déployé rapidement, et si les plus malins des pirates arriveront à créer des algorithmes mimant des comportements humains…