Test du Sony Xperia Z Ultra

DSC_0085

Alors que l’agrandissement démesuré de la taille des écrans de nos appareils mobiles semble impossible à arrêter, le Xperia Z Ultra de Sony est l’un des exemples de ses produits hybrides ayant pour but de n’avoir qu’un seul appareil mobile (son smartphone) sans avoir besoin d’une tablette en plus. Pour autant, ce mobile est loin d’être inintéressant preuve en sont ses caractéristiques haut de gamme, revue de détails !

  • Contenu de la boite

Dans la boite du Xperia Z Ultra on retrouve le smartphone (pour nous en blanc), une paire d’écouteurs intra-auriculaires, un câble USB pour les transferts de fichiers ainsi qu’un adaptateur secteur pour assurer la recharge de l’appareil. Enfin, on retrouve également un guide de démarrage rapide du smartphone.

  • Prise en main

Evidemment ce qui choque la première fois que l’on sort le Z Ultra de sa boite c’est sa taille ! Avec son écran de 6,4 pouces, le plus grand à l’heure actuelle pour un smartphone et même s’il n’y a presque plus de bord visible, la face avant étant complètement noir on se demande un peu comment on va faire pour se balader avec durant quelques jours. Car si le smartphone est très léger avec seulement 212 grammes sur la balance, ce qui est beaucoup pour un smartphone mais en réalité très peu une fois rapporté à a taille de l’écran on a presque l’impression de ne rien avoir dans la main.

De ce smartphone qui se tient d’une main sans aucun problème grâce à sa légèreté mais aussi à sa finesse qui est très appréciable, seulement 6,5mm d’épaisseur se dégage une certaine impression de fragilité et ce certainement à cause des deux caractéristiques évoquées juste avant. Une impression peut-être aussi du au fait que la face avant comme la face arrière sont entièrement recouvertes de verre, on vous laisse donc imaginer ce qui se passerai si le téléphone venait à tomber.

DSC_0101

On retrouve d’ailleurs sur la face avant, l’écran mais aucun boutons, Sony ayant comme sur le reste de sa gamme Xperia opté pour des boutons intégrés à l’écran, le logo Sony juste au dessus de la dalle tactile et à sa gauche la caméra frontale. Enfin, on peut aussi trouver un haut-parleur tout en haut de la vitre.

Sur la tranche gauche se trouve le port Micro USB pour les transferts de fichiers et la recharge du téléphone, une prise qui est résistance à l’eau et à la poussière oblige protégé par un petit cache. Sur la tranche droite se retrouve la prise casque (jack 3,5mm), le bouton de mise en veille, démarrage de l’appareil ainsi que le bouton de volume. Se situe également sur cette tranche le port d’insertion de la carte Micro SD et de la carte Micro SIM.

Enfin, sur la face arrière on retrouve l’appareil photo mais en revanche pas de flash, le logo de Sony et le nom Xperia correspondant à la gamme du smartphone.

  • Ecran et son

Il s’agit du gros morceaux (et dans tous les sens du terme) de ce Xperia Z Ultra, son écran ! Un écran TFT 16 777 216 couleurs de 6,44 pouces d’une résolution de 1920 x 1080 pixels avec un affichage TRILUMINOS™ pour mobile. Bref, une longue série de mont qui ne veut pas dire grand chose… En réalité et pour être tout à fait honnête il s’agit d’un très bon écran comme j’en ai rarement vu sur un smartphone même haut de gamme. Certes, les noirs ne sont sont pas aussi profond que sur les écrans AMOLED de Samsung mais les couleurs sont aussi bien plus proches de la réalité.

Des couleurs qui sont donc très proches de la réalité mais parfois un peu ternes et pallies à cause de la très mauvaise gestion de la luminosité qui rend du gris foncé, gris clair ! Il est donc nécessaire de jongler régulièrement avec le niveau de luminosité de l’écran pour avoir un affichage correct, ce qui est bien dommage !

DSC_0093

Au niveau du son, on retrouve comme sur le Galaxy Mega de Samsung (notre test ici), un son plus proche de la qualité de celui d’une tablette que de celui d’un smartphone, un bon point quand on connait la piètre qualité des hauts-parleurs de smartphone !

  • Performances et utilisation

S’il y a bien un point sur lequel vous n’aurez pas de problèmes avec le Z Ultra, c’est sur les performances qui grâce au processeur Quamcomm Snapdragon 800, le plus puissant du marché, sont tout simplement excellentes. Bien évidement nous n’avons déploré aucun lags ou ralentissements et ce même en utilisant les jeux les lus puissants du marchés et en sollicitant fortement l’appareil qui même dans ces périodes difficiles ne c’est pas transformer en plaque électrique ou en grille pain !

Comme tous les modèles de la gamme Sony 2013, le Z Ultra est livré avec Android 4.2.2 Jelly Bean et la surcouche de Sony. Une surcouche très bien conçue qui se manifeste particulièrement par trois applications multimédia que sont la musique, les photos et les films. Des applications extrêmement bien développés avec une mention spéciale pour la Galerie dans laquelle il est possible de zoomer ou de dé-zoomer sans limite et dont le tris des images se fait par date. Une fonction simple mais très agréable au quotidien.

Autre bon point de ce nouveau smartphone, s’il n’est pas livré avec un stylet il peu fonctionner avec n’importe quel crayon, explications. Il est en effet possible de solliciter la dalle tactile en utilisant n’importe quel crayon à papier ce qui peut s’avérer bien pratique pour la prise de note facilitée par le grand écran et l’application Note développée par Sony.

Un mot enfin sur l’autonomie qui est clairement excellente puisque le Z Ultra peut sans trop de problèmes tenir durant deux jours avec une utilisation « classique » c’est à dire en usage mail, web et appels. En revanche pas de miracle su vous soliciter votre mobile toutes les deux minutes pour faire des photos, des vidéos… il vous faudra le recharger tous les soirs.

  • Photos et vidéos

Il s’agit là du gros point noir ce Z Ultra, il semblerait que Sony est décidé de rogner sur le capteur photo qui n’est que de 8MPixels alors que le Xperia Z dispose lui d’un capteur de 13MPixels. Un capteur qui est d’ailleurs très décevant et est très loin des performances que l’on connait d’habitude chez Sony sur les mobiles. Les photos apparaissent pixeliser sans même zoomer dedans et les vidéos de qualité moyenne alors que l’appareil film en HD 1080p.

DSC_0096

  • Conclusion

S’il est clair que par sa taille « élevé » le Xperia Z Ultra ne se destine pas à tous les utilisateurs il s’agit d’un excellent smartphone et d’un presque sans faute pour Sony. Avec un écran superbe et des performances au top on se demande véritablement comment Sony a pu tant négliger la partie photo de sa phablette ! Dommage car avec ses fonctionnalités innovantes (écriture au crayon…) et la richesse de son écosystème est certainement la meilleure phablette du moment. Une phablette qui sera commercialisé en début de semaine prochaine pour environ 700€.