Test du Nokia X

JYM_9313

Nous avions pu le découvrir en avant-première lors de son annonce à Barcelone pour le Mobile World Congress, aujourd’hui le premier smartphone Android de Nokia débarque en France. Alors, que penser du Nokia X, la première incursion de Nokia, en cours de rachat, dans Android, le système d’exploitation mobile de Google ? Peut-on vraiment espérer de bonnes choses d’un smartphone à moins de 100€ avec l’offre de remboursement de Nokia ? La réponse dans notre test !

    Prise en main et design

Autant le dire tout de suite, quand le Nokia X est arrivé à la rédaction je ne l’attendais pas vraiment et j’étais en plein test du HTC One M8 alors passer d’un smartphone haut de gamme à un entrée de gamme à moins de 100€ ça fait bizarre. Pourtant, s’il y a une chose que l’on peut clairement saluer sur ce X, c’est sa qualité de fabrication. Le premier Android signé de l’ex-constructeur finlandais apparaît comme très solide, il nous rappellerait presque un certain 3310 en terme de solidité et de robustesse.

JYM_9330

La coque arrière de l’appareil est en plastique, pas de changement par rapport à ses aînées, les Lumia sous Windows Phone. Du plastique toujours acidulé avec des couleurs flash ! En effet, si nous avons eu la version jaune fluo, le X existe également en vert, en rouge, bleu, blanc ou encore noir. Des couleurs qui là aussi nous rappellent les autres modèles de Nokia. Cependant, la comparaison avec les précédents Nokia sous Windows Phone s’arrête là, à moins que l’on ne compare ses formes anguleuses à celle du tout nouveau Lumia 930.

En effet, le X est un appareil anguleux, pas ici, d’arrondis ou de courbures, même les tranches sont bien droites. Or, si cela en fait un beau smartphone à l’œil, on ne peut pas en dire autant de la prise en main qui a vraiment décevante. En cause, ses angles trop marqués qui gênent lors de la tenue de l’appareil et font rapidement mal à la main. Il aurait été bon de penser à incurver légèrement les arrêtes reliant les tranches à la face arrière. Dommage.

JYM_9320

Notons au passage que la coque arrière est amovible ce qui pourra éventuellement de changer la couleur du smartphone selon vos envies. Aucun autre endroit du téléphone ne reprend en effet la couleur de la coque arrière. Un bon point. Cependant, les boutons présents sur la coque, tous situés à la droite de l’appareil sont trop mous et lâches et donnent l’impression d’un manque de réactivité de l’appareil.

Attention également, malgré le fait que le téléphone tourne sous Android (une version largement modifiée) il n’est doté que d’un seul bouton sur la face avant, un bouton de retour à la page précédente. Absence, regrettable d’ailleurs, d’un bouton home qui nous aurait permet de revenir en une seule fois à l’écran principal.

    Utilisation et logiciel

Clairement, pour 100€ il ne faut pas s’attendre à avoir dans les mains un foudre de guerre. On retrouve donc une dalle LCD IPS de 4 pouces, pour une définition WVGA de 800 x 480 pixels. On est ici dans la moyenne haute par rapport à d’autres smartphones à ce prix. Un bon écran d’autant plus que les couleurs qu’il affiche sont à l’image de ses couleurs, contrastées. De même, le noir qui est omniprésent sur l’interface de ce Nokia X est de bonne qualité, et même s’il n’est pas aussi profond que sur les dalles AMOLED de Samsung, c’est bien.

JYM_9309

Sous le capot, c’est un un chipset double-cœur Qualcomm Snapdragon 200 cadencé à 1 GHz et épaulé par 512 Mo de mémoire vive qui prend place. Là non plus pas de miracle, et l’on sent clairement que l’on a dans les mains un smartphone à bas prix. Tout est lent, y compris la navigation dans les menus. Comptez plus d’une seconde et demie pour lancer le calendrier depuis le menu principal, une application pourtant peu gourmande en ressource.

Des ralentissements d’autant plus flagrants que Nokia a cru bon de livrer le Nokia X avec des applications préinstallées sur l’écran d’accueil et dont la majorité sont des jeux, dont la plupart sont beaucoup trop gourmand en puissance pour tourner sur le X ! Un choix que l’on imagine destiné à mettre en avant les applications disponibles sur le Nokia Store.

En effet, n’espérez pas trouver ici le Play Store de Google comme sur tous les autres appareils d’Android. N’espérez d’ailleurs pas trouver la moindre trace de Google ou d’Android sur l’appareil, tout a été modifié pour faire oublier à l’utilisateur la présence du système d’exploitation mobile de Google. Ici, si Nokia a choisi Android pour des questions de prix, mais aussi en raison de ses faibles besoins en puissance, le constructeur a tout modifié.

JYM_9336

Pas de launcher, mais une interface nommée FastLane qui rappelle largement Windows Phone et ses tuiles, pas de Play Store, mais un Nokia Store, pas de Google Maps ou autre, mais les applications de la suite Nokia Here et les exemples sont encore nombreux. Pourtant c’est modifications sont bien faites et réussites. L’interface Fastlane est agréable à utiliser et assez pratique, le Nokia Store propose la majorité des applications essentielles à un smartphone.

En plus de cela, Twitter, Facebook et Skype sont déjà installés sur le smartphone. Dernière chose, il est en réalité possible d’installer toutes les applications Android de sont choix et même un launcher pour retrouver une interface plus proche d’Android, mais sans passer par le Store officiel, il faudra installer directement les fichiers .apk, source des applications Android.

Un mot également sur l’autonomie de ce smartphone qui est assurée par une batterie de 1 500mAh. Pas que quoi sauter au plafond, mais juste de quoi tenir une journée complète en utilisation, autrement dit nous sommes là dans la moyenne des smartphones surtout de ceux à ce prix, mais pas de révolution.

    Photos

JYM_9331

Avec son capteur photo de 3,15 Mpx capable de filmer en 480p, là non plus pas de miracle. Les photos sont même assez mauvaises, les couleurs pales, le niveau de contraste trop faible et les clichés ont une fâcheuse tendance à pixeliser ou à bruiter dès que les conditions de lumières ne sont pas optimales. Ceux-ci dit pour moins de 100€ on ne saurait faire les difficiles. Il ne faudra juste pas prendre le X pour un appareil photo.

    Conclusion

Pour une première incursion dans le monde des smartphones à moins de 100€ Nokia ne s’en sort pas si mal. En effet, si les amateurs de puissance, les photographes au smartphone en herbe ou encore les gros téléchargeurs d’application passeront leur chemin, le reste est tout à fait correct. L’essentiel est là, aussi bien en terme d’applications qu’en terme d’interface ou encore en terme de design. De plus, pour 99€ (avec 20€ d’ODR Nokia) difficile de faire la fine bouche face à ce smartphone, qui s’il ne marquera pas l’histoire par sa fiche technique, le fera en tant que premier Nokia sous Android.