Numericable condamné pour de l’illimité pas vraiment illimité…

numericable

Le câblo-opérateur Numericable vient d’être condamné pour un usage abusif du terme illimité pour ses forfaits mobiles. Numericable rejoint donc la désormais longue liste d’opérateurs condamnés pour l’usage abusif de ce terme… Des pratiques commerciales trompeuses selon le tribunal correctionnel de Meaux.

La justice reproche donc à Numericable son manque de clarté concernant ses forfaits « illimités » en matière de téléphonie. En guise de condamnation, l’opérateur devra donc s’acquitter d’une amende de 30 000 euros au titre de ces pratiques, de 20 000 euros de dommages et intérêt à l’UFC-Que Choisir à l’initiative de la procédure, mais également de 1 000 euros à un client au titre du préjudice matériel et moral.

591 SMS par mois vendus comme de l’illimité…

De son côté l’UFC Que Choisir qui avait lancé la procédure reprochait notamment au câblo-opérateur de limiter le nombre de destinataires pouvant être contactés par mois ou encore le nombre de terminaux dans lequel l’abonné pouvait installer sa carte SIM. Pire encore, les communications vocales étaient limitées à 14 heures et le nombre de SMS à 591. Un peu juste pour un forfait que l’on vendait comme illimité comme en a décidé le tribunal en charge de l’affaire.

Contacté par nos soins Numericable n’a pas souhaité faire de commentaires.

2 Comments

  • Nike dit :

    Il y a une erreur dans le texte de l’article, NUMERICABLE a été condamnée à une seule amende, le reste c’est des dommages intérêts civils. Merci

Comments are closed.