White Night, le jeu de survie aux accents noirs et blancs

White night-pc-osome studio-steam

Welcome to Boston, terre de finance et d’enseignement supérieur. Mais derrière l’image de ville moderne, de sombres secrets se cachent dans les vieilles demeures de la ville. Et si vous êtes trop curieux, l’obscurité pourrait bien vous dévorer… Les nuits blanches ne vous auront jamais parues si noires : bienvenue cher enquêteur dans le monde de White Night.

Premier jeu imaginé par le studio français OSome, White Night est l’une des sorties indé qui vient pimenter ce début mars avec un subtil cocktail mêlant réflexion, horreur et film noir. Le joueur y incarne un homme qui, blessé suite à un accident de voiture, décide de se réfugier dans une maison abandonnée. Mais quelque chose semble hanter les lieux. Il faudra donc toujours avoir une source de lumière à vos côtés et l’utiliser pour résoudre des énigmes, survivre et percer les secrets de l’étrange demeure…

ALONE IN THE DARKNESS OF SIN CITY

Entièrement en noir et blanc, les cinéphiles retrouveront avec plaisir dans White Night l’ambiance des films noirs, des œuvres d’Hitchcock encore du film « Sin City ». Une direction artistique voulue par les membres du studio, qui ont travaillé pour l’occasion avec des professionnels issus du monde du théâtre et du cinéma. Mais les références ne s’arrêtent pas là. Le jeu étant un survival horreur, l’une des principales sources d’inspiration de White Night a été Alone in The Dark, série sur laquelle les trois membres d’OSome ont travaillé par le passé. Des références qui promettent une immersion totale et de qualité, estampillé en bonus « Made in France ».

White Night est disponible depuis le 4 mars sur PC, Mac, PS4 et Xbox One en téléchargement pour 14,99 euros.