PS4, Xbox One, Wii U : Pourquoi la guerre des consoles aura-t-elle lieu ?

PS4-WiiU-XboxOne

Alors que la Xbox One de Microsoft est sortie il y a maintenant un peu plus d’une semaine et la PS4 de Sony, hier, il est temps de faire un point sur ces deux nouvelles consoles et de compter les points après seulement quelques jours de commercialisation. L’occasion également de faire le bilan de ce secteur du jeu vidéo qui a connu cette année l’un de ses plus grands bouleversements.

  • Un secteur en pleine mutation

Le marché du jeu vidéo, c’est ce secteur plus qu’important représentant plus de 31 millions de joueurs rien qu’en France avec chacun un budget moyen mensuel de 40€ d’après le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV). L’autre chiffre qui frappe dans cette étude, c’est la part de plus en plus importante des joueuses, longtemps éloignées de ce marché elles représentent désormais 52% du total des gamers ! Vous l’aurez compris, le marché de jeux vidéo est un marché qui ne cesse de croître et rapporte énormément d’argents aux éditeurs.

etude jv

Malgré cela, tout n’est pas si rose que cela ! Avec l’arrivée des smartphones et des tablettes depuis quelques années, il n’est pas toujours évident pour les traditionnelles consoles de salon de faire recette. Ainsi, toujours d’après le SNJV sur 40€ de budget mensuel pour les gamers, 13€ va dans les jeux mobiles, un budget en constante hausse depuis quelques années.

Or, si les jeux sur consoles restes en raison de leur coût élevé de développement l’apanage des grands studios et éditeurs et entres autre du français Ubisoft, le développement de jeu mobile est, lui, beaucoup moins coûteux et ouvre la porte à des startups et aux formidable success-story dont seul le High-Tech a le secret !

Prenez par exemple, Candy Crush ce jeu mobile développé par une entreprise américaine : en moins d’un an, le jeu a su trouver sa place et est devenu le titre le plus populaire aussi bien sur l’App Store d’Apple que sur le Google Play. Les résultats financiers de la société sont tout aussi étonnants : en effet, quand un jeu console coûte une soixantaine d’euros à l’achat, Candy Crush, lui, est gratuit ! Malgré cela l’entreprise gagne désormais plus de 700 000 dollars par jours et a dépassé la barre des 500 millions de téléchargements.

candy_crush_iphone_hero

De tels gains sont rendus possibles grâce à un système de financement assez nouveau sur le marché des applications mobiles de jeux : le freemium ! Ce modèle qui consiste à proposer son application gratuitement puis à proposer de nombreux achats in app lors du jeu afin de débloquer de nouveaux niveaux ou dans le cadre de Candy Crush, obtenir plus de « vies ».

Ainsi, si le mobile a déjà commencé à chambouler le marché des jeux vidéo, il semble que ce ne soit qu’un début et que la part de ces jeux se multiplie dans les prochains mois et les prochaines années. Au-delà de cela le secteur qui nous intéresse aujourd’hui est celui des consoles et non du jeu mobile.

  • Un lancement frontal pour Sony et Microsoft

Il s’agit certainement de la première raison de cette guerre des consoles : pour la première fois Microsoft et Sony lancent au même moment et à quelques jours d’intervalles leurs nouvelles consoles de salon : la Xbox One et la PlayStation 4. Respectivement sortie, il y a 6 et 8 ans, leurs grandes sœurs : la Xbox 360 et la PlayStation 3 avaient fait leur temps et était devenu dépasser pas temps en terme de performances sur lesquelles, les deux consoles étaient capable de faire tourner de très beaux jeux, mais plutôt par rapport à la concurrence des PC.

Et c’est Sony qui a dégainé le premier en annonçant sa PS4 lors d’une grande conférence de presse à New York en février dernier, Microsoft, lui, est arrivé quelques semaines plus tard en faisant une conférence beaucoup plus intimiste à son siège de Redmond. Cependant, le premier choc frontal a eu lieu lors de l’E3, le plus grand salon du jeu vidéo qui se déroule chaque année à Los Angeles.

xbox_one_vs_ps4

C’est en effet lors de ce salon, que les constructeurs ont dévoilé entièrement leurs consoles, leurs stratégies, mais aussi, et ça compte : leurs prix. Ainsi, si Microsoft a choisi de ne jamais vendre sa console sans Kinect, son capteur de mouvement et système de reconnaissance vocale, Sony, lui a fait le choix de proposer le PS Eye de manière séparée. Une différence de stratégie qui se ressent largement sur les prix des consoles.

En effet, si pour vous offrir la Xbox One, il faut débourser 499€ quand Sony, lui propose sa PS4 pour 100€ de moins, c’est-à-dire à 399€. Cette première différence majeure est d’ores et déjà un argument décisif pour les joueurs qui en période de crise ne vont pas cracher sur une centaine d’euros. Malgré cela, si vous rajoutez le prix du PS Eye à celui de la PS4 (50€) vous vous rapprochez déjà du prix de la Xbox One et réduisez la différence de prix à 50€.

  • Une guerre de communication et de chiffres

Nous avons pu le voir depuis ces derniers mois, plus qu’une bataille sur les prix, nos deux constructeurs se lancent dans une véritable bataille de communication et de chiffres ! Depuis le nombre de précommandes qui s’il n’a pas été communiqué officiellement par les deux firmes est, nous le savons, plus important du côté de la PS4 au nombre de ventes le jour du lancement.

S’il est encore trop tôt pour connaître les chiffres de ventes de la PS4 en Europe où elle a été lancée hier, il est déjà possible de faire un point sur son lancement outre-Atlantique. Lancée là-bas il y a maintenant un peu plus deux semaines la dernière de console du géant nippon a battu des records de ventes. Sony annonce en effet que la PS4 avec 1 million d’unités vendues en 24 heures et dans seulement deux pays (États-Unis et Canada) est devenue du même coup la console la plus vendue pour la firme.

EZ6A6961

Andrew House (CEO Monde Sony Computer Entertainement) et Philippe Cardon (Vice-Président Europe)

À peine une semaine plus tard, lors du lancement de sa Xbox One, Microsoft répliquait en annonçant le même chiffre pour sa console, mais, sans toutefois indiquer qu’il s’agissait du nombre de ventes dans les 13 pays concernés par le lancement de sa console cette année. Un chiffre qui s’il peut donc sembler équivalent ne l’est en réalité pas vraiment.

Pour autant, Microsoft ne compte pas se laisser faire et a lancé, tout comme Sony, une grande campagne de publicité pour sa console aussi bien dans les médias papier qu’à la télévision. Une guerre de communication lancée dans un seul but : faire parler au maximum de sa console dans les médias et sur le web sans qu’il semble y avoir de limite. Nous avons en effet ou voir Microsoft et Sony se féliciter mutuellement pour leurs lancements et lancer des pics comme « Partez devant, on vous rattrape ».

  • Une guerre des jeux

Pour tous les joueurs le point décisif à l’achat d’une console, est le line-up, c’est-à-dire l’ensemble des jeux vidéos disponible sur la console. Et sur ce coup si, il faut dire que Microsoft c’est bien préparé (à surtout sortie le carnet de chèques en fait) ! Sur ce plan là, la guerre se fait à coup d’exclusivité et Microsoft en compte cinq dans son line-up de lancement : de Forza Motosport 5 à Dead Rizing 3 en passant par Rise, il y en a pour tous les goûts et tous les joueurs !

De son côté, si Sony avait annoncé trois jeux disponibles en exclusivité sur sa console, il n’y en a eu en réalité que deux de disponibles au moment de la console. En effet, si Killzone Shadow Fall et Knack sont bien sortis, Drive Club, un jeu de conduite orienté social à lui été repoussé au printemps prochain.

Du côté des éditeurs tiers, comme Electronic Arts et Ubisoft, les jeux sortent aussi bien sur la console de Microsoft que sur la console de Sony. On compte ainsi dans les principaux jeux : Assassin’s Creed 4 : Black Flag du français Ubisoft, Call of Duty : Ghosts d’Activision, FIFA 14 d’EA et bien d’autres jeux. Mais, et il faut bien dire que ce n’est pas forcément une bonne nouvelle : pas Watch Dogs. Watch Dogs, c’est ce jeu en monde libre ou vous incarnez un hackeur et qui comme, Drive Club a été repoussé au printemps prochain.

Au final, si l’on devait

watch dogs

absolument faire le bilan aujourd’hui, la guerre des jeux serait remportée par Microsoft qui compte un peu plus de 20 jeux dans son line-up, quand la PS4, elle, est à dix-huit. Pour autant, tout ne se joue pas maintenant, loin de là et il faudra attendre les prochains mois et même les prochaines années pour savoir qui remportera véritablement la guerre des jeux.

  • Et Nintendo et là-dedans ?

Grand constructeur de consoles et éditeurs de célèbres séries ayant marqué des générations, Nintendo pourrait bien sortir gagnant de cette guerre des consoles ! En effet, si la nouvelle console du géant, la Wii U, sortit en fin d’année dernière n’a pas encore eu le succès attendu, elle, est depuis quelques mois de mieux en mieux servis en terme de jeux. Avec des titres superbes et exploitant son gamepad comme Rayman Legends ou bien Mario 3D Land, la console de Nintendo commence vraiment à avoir de l’intérêt.

wii-u-maj

De plus, l’autre console qui va et a déjà commencé à créer l’événement, c’est la 2DS, cette console annoncée par la firme à la fin de l’été dans à la surprise générale n’a pas forcément été bien accueilli par la presse en raison de certains défauts comme le son mono, est pourtant en raison de son prix, un véritable coup de maître !

À 129€, la console, Nintendo réussis à tuer son ancienne gamme de Nintendo DS, non 3D, tout en se positionnant de manière agressive sur le marché des consoles et à bas prix. Lancée mi-octobre, la console est déjà un succès commercial en France avec des ventes au-dessus des attentes des revendeurs.

  • Un gagnant ?

Non, il est encore bien trop tôt pour pouvoir deviner qui sortira gagnant de cette guerre des consoles ! Pour obtenir une réponse, il faudra patienter au minimum quelques mois, afin de disposer d’un minimum de recul et des chiffres de ventes des deux consoles. Outre cela, le gros problème reste pour le moment de se procurer une console, car aussi bien la PS4 que le Xbox One sont en rupture de stock. Le premier vainqueur sera donc déjà celui capable de fournir des produits, et forcément, étant parti avec un an d’avance, Nintendo s’en sort mieux ! Dans tous les cas, la guerre des consoles est déclarée !