Ori and the Blind Forest : un titre envoûtant sur PC, Xbox One et Xbox 360

ori-and-the-blind-forest

Il s’est fait désirer, il a séduit à bien des égards avec son trailer magique et aujourd’hui il est enfin là. Ori, la créature de lumière aux faux airs de Stitch pointe enfin le bout de son nez sur nos consoles. Depuis le 11 mars, Ori and the Blind Forest, l’une des grosses sorties indé de ce mois de mars, est disponible. Et l’attente valait clairement la peine.

A l’image de son trailer, le titre est envoûtant. Graphiquement parlant, Ori and the Blind Forest est une merveille. Entièrement en 2D, les animations sont fluides et le joueur a l’impression d’être dans un dessin animé dont il est le héros. Entre les décors aux nuances froides et la bande originale au piano, tout est fait pour évoquer une palette de sentiments très vaste. Et si le titre est un metroidvania, les différents pouvoirs d’Ori le rendent dynamique et agréable à parcourir. Enfin, la cerise sur le cupcake se trouve dans son scénario à la fois poétique et bouleversant.

LE CONTE DE LA FORET ENDORMIE

L’histoire commence comme un conte pour enfants. Le joueur y incarne Ori, une petite créature blanche recueillie par un monstre noir lors d’une nuit de tempête. Alors que les deux êtres coulent des jours heureux, un étrange mal dévore peu à peu la forêt dans laquelle ils vivent. Et ce mal, le monstre noir ne peut y échapper. Une fois orphelin, Ori se met en route, sans savoir qu’il est le héros qui fera renaître la forêt qui l’a vu grandir.

Difficile d’être insensible au charme d’Ori and the Blind Forest. Entre son univers graphique et son histoire, le titre possède de quoi faire pétiller les yeux des joueurs. Et s’il reste assez classique dans son gameplay, le premier jeu de Moon Studios a tout d’un petit bijou. Le titre est disponible pour une vingtaine d’euros en téléchargement sur Steam et sur le Xbox live.