King veut se relancer après le succès de Candy Crush

candy crush

La société, introduite en bourse au printemps dernier, sort Soda Saga, et espère faire remonter la courbe de ses bénéfices.

Bien que Candy Crush Saga, le jeu à succès de l’éditeur suédois, ait été un réel succès depuis sa sortie en 2012, et ait permis à King de rentrer en bourse, sa popularité commence sérieusement à décliner. En effet, les utilisateurs du jeu ont dépensé 17% de moins d’argent pour acheter des extras, entraînant une perte des bénéfices de 33% pour le développeur, pour qui Candy Crush représente toujours la majorité du chiffre d’affaire. Conscient de l’épiphénomène qu’il subit, King a décidé de lancer ce qui selon lui n’est pas le successeur mais « le frère » du jeu à succès, Candy Crush Soda Saga.

Un lancement grandiose à Londres

L’éditeur de jeux a quitté son pays d’origine, la Suède, avec Nicole Scherzinger (ancienne chanteuse des Pussycat Dolls), pour organiser un lancement pour le moins étonnant hier soir dans la capitale du Royaume-Uni. Tower Bridge s’est donc ouvert pour laisser place à une étonnante embarcation couronnée d’un immense nounours gélifié, culminant à 7 mètres de haut. Aussi, King a voulu « transformer la Tamise en une mer de soda » grâce à des fontaines d’eau colorée, le tout sur un fond de la chanson « I Want Candy ».

Outre ce nouveau titre, l’éditeur devrait lancer d’autres jeux pendant l’année 2015, tant sur le secteur de Candy Crush et Candy Crush Soda Saga que sur d’autres plateformes, afin d’assurer à long- terme la sécurité de l’entreprise.