Sigfox lève 100 millions d’euros pour partir à la conquête des États-Unis

L_Le_Moan-SIGFOX

« Une levée de fonds de 100 millions d’euros, c’est un record pour une start-up française », répète Ludovic Le Moan, directeur général et cofondateur de Sigfox depuis mardi matin, au moment de la conférence de presse de son entreprise. Si les propos ne sont pas totalement exactes puisque Sigfox est en réalité la troisième startup française à réaliser une telle levée de fond depuis juillet 2013.

Crée à Toulouse en 2009 par trois co-fondateurs, l’entreprise est aujourd’hui bien plus qu’une startup. Avec quelques 6 millions d’euros de chiffre d’affaires l’année dernière, Anne Lauvergon (ancienne patronne d’Areva) à la tête de son conseil d’administration, il est clair que Sigfox est désormais bien plus qu’une startup.

Partir à la conquête des États-Unis

Ces objectifs le prouvent également, avec un carnet de commandes déjà bien rempli Sigfox veut désormais partir à la conquête du marché américain avec son réseau dédié aux objets connectés. C’est en effet là le coeur de marché de Sigfox : les objets connectés. La firme propose en effet une solution dédiée aux entreprises et aux collectivités grâce à un réseau pensé pour les objets connectés. Or, après un large développement en Europe, l’opérateur veut maintenant aller s’implanter aux États-Unis.

Une belle réussite donc, réussite saluée par le Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron : « cette levée de fonds est une nouvelle victoire pour la French Tech. Elle prouve que nous sommes en train d’atteindre la masse critique en termes de financement, et que nos start-ups ne sont plus contraintes de se vendre pour grandir. Nous pouvons créer et développer des géants du numérique français, et qui restent français ! »