SFR-Numericable offre 10,1 milliards d’euros pour Bouygues Telecom

l_bouygues-sfr-diapo

TÉLÉCOMS – Surprise dans le monde des télécoms alors que l’on croyait la période propice à la consolidation du marché français passée, le groupe SFR-Numericable propriété de Patrick Drahi (Altice), vient de faire une offre de rachat sur Bouygues Telecom à hauteur de 10,1 milliards d’euros.

On aurait pu croire Patrick Drahi refroidi par son récent échec dans le rachat de Time Warner Cable aux États-Unis, mais l’homme ne semble pas décidé à s’arrêter sur cet échec puisque le Journal du Dimanche (JDD) annonçait dès dimanche matin une offre sur Bouygues Telecom. Depuis confirmée par des sources proches de Martin Bouygues, et par Altice, cette offre de 10,1 milliards d’euros permettrait si elle venait à se concrétiser à SFR-Numericable de devenir le premier opérateur mobile français devant Orange.

Le gouvernement et les associations septiques

Pour autant, un tel rapprochement semble encore difficile à mettre en place, soumis à l’aval de l’autorité de la concurrence et quelque peu aux positions du gouvernement, cette offre de rachat ne convainc pas tous les acteurs du secteur. Alors que le gouvernement, et en particulier Manuel Valls et Emmanuel Macron ont déjà affiché leurs réticences, les associations de consommateurs et les syndicats craignent eux aussi des retombées négatives en cas de rapprochement.

Pour les syndicats, il s’agirait là d’un désastre pour l’emploi tandis que les associations de consommateurs craignent une hausse des prix. Dans tous les cas et pour tenter de convaincre, SFR-Numericable a annoncé être en discussion avec Free Mobile, en parallèle, afin de lui céder un portefeuille d’actifs et notamment de fréquences en cas de rachat de Bouygues Telecom. Une telle opération permettrait d’éviter la présence de deux géants (Orange et SFR-Bouygues-Numericable) face à un opérateur amoindri (Free Mobile).