Google et PayPal en concurrence pour le rachat de SoftCard

101968088-isis.530x298

Le géant de la recherche web chercherait à contrecarrer Apple et son service Apple Pay, après l’échec de Google Wallet.

Si Google dispose depuis 2011 de son propre service paiement par Near Field Communication, celui- ci n’a pour ainsi dire jamais rencontré de succès. De plus, il est devenu important pour le géant de la recherche de s’imposer sur ce domaine, puisque son grand concurrent au niveau de la téléphonie mobile, à savoir Apple, vient d’y mettre les pieds avec le service Apple Pay.

De son côté SoftCard, société spécialisée dans le paiement mobile, lancée en 2010 sous le nom d’Isis et appartenant aux trois grands opérateurs américains Verizon, AT&T et T-Mobile, n’en mène pas plus large. Comme Wallet, le service a depuis son lancement du mal à trouver son public, et a d’ailleurs licencié une soixantaine de personne ce mois-ci, malgré l’investissement considérable que les trois opérateurs aient mis depuis son lancement.

Google et PayPal sur le coup

PayPal, contrairement à Google et SoftCard, est l’un des services de paiement les plus renommés, en voie de se séparer prochainement d’eBay, auquel il appartient, et a lui aussi proposé une offre pour le rachat de SoftCard.

Néanmoins, les trois opérateurs favoriseraient pour l’instant Google, prêt à débourser 50 millions de dollars (43 millions d’euros), en raison de précédents accords commerciaux entre eux qui les font bénéficier d’un système de partage des revenus. Reste à savoir si l’acheteur parviendra à innover afin de percer dans le milieu certes très en vogue mais nouveau du paiement sans-fil.