Dailymotion : PCCW abandonne, Vivendi fait une offre et Orange discute

1102214_dailymotion-met-le-cap-sur-lasie-avec-le-chinois-pccw-web-tete-0204226684247

Dans le monde du numérique les choses peuvent évoluer très vite… En moins d’une semaine, Dailymotion, la startup française propriété du groupe Orange, dont est actionnaire l’État, est passé d’une offre de PCCW, un groupe chinois à une offre « Made in France » de Vivendi.

Alors que la semaine dernière Orange pensait entrer en négociations exclusives avec PCCW qui veut faire de Dailymotion le concurrent asiatique de YouTube, Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie et du Numérique s’opposait à celle-ci souhaitant vérifier que toutes les options françaises et européennes avaient bien été épuisées par Orange. Pas de quoi pour autant, demander à Orange d’abandonner les discussions avec PCCW, le Ministère de l’Économie s’en défend : « le gouvernement n’a jamais indiqué être hostile aux discussions en cours mais a demandé, en sa qualité d’actionnaire, à Orange de ne pas accorder d’exclusivité à l’offre de PCCW avant d’avoir discuté avec l’ensemble des partenaires potentiellement intéressés ». Selon Bercy, cette décision a permis d’ouvrir avec « plusieurs offreurs potentiels des discussions » a-t-on assuré à l’AFP.

PCCW découragé par Emmanuel Macron

Des déclarations du ministre de l’économie qui ont visiblement découragé le groupe chinois qui a déclaré lundi dans un communiqué de presse avoir mis fin aux discussions en cours avec Orange et ce alors que les négociations duraient semble-t-il depuis plusieurs mois. PCCW explique donc dans son communiqué  que « La volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d’une solution européenne décourage la participation d’entreprises internationales. Nous avons donc décidé de mettre un terme à nos discussions avec Dailymotion et ses propriétaires actuels ». Le groupe continuait en expliquant pourtant avoir  » une envergure mondiale suffisante, sur un marché où la taille critique est vitale pour se développer ».

Un retrait et des déclarations qui font écho à une précédente tentative de rachat de Daylimotion par Yahoo! en 2013 où le Ministre de l’Économie de l’époque, Arnaud Montebourg, avait bloqué la vente des parts d’Orange dans Dailymotion. L’État possédant plus de 24% il est en effet en mesure d’influer sur les décisions du conseil d’administration.

Vivendi prêt à débourser 250 millions d’euros

Cependant, Vivendi a annoncé ce matin par un communiqué de presse laconique de 12 mots avoir fait une offre à Orange pour le rachat de Dailymotion. Le groupe ne précise toutefois pas de manière officielle le montant de l’offre, ni ses conditions. D’après les informations du journal Le Monde confirmées par les sources du DESK, le groupe média déjà actionnaire d’Universal Music et du Groupe Canal+ serait prêt à débourser 250 millions d’euros pour acquérir la totalité ou presque du capital.

Une offre qui pourrait être discutée dès ce matin, mardi 7 avril, lors du conseil d’administration d’Orange. Avant même cette réunion les actionnaires semblent déjà apprécier l’offre de Vivendi qui aurait d’après des sources proches du dossier « l’envergure internationale et le bon projet pour Dailymotion » avant de confier que « si quelqu’un en Europe peut faire de Dailymotion un acteur de taille mondiale c’est bien eux (Vivendi) ».