Après Las Vegas, Axelle Lemaire défend la French Tech à Barcelone

DSC_0284

MWC – Après s’être rendue, début janvier, à Las Vegas à l’occasion du Consumer Electronic Show pour défendre les startups et entreprises sous la bannière French Tech, la Secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, était cette semaine à Barcelone pour venter les mérites de l’écosystème français.

Visite des stands d’Orange, Gemalto, mais aussi des startups présentes sur le pavillon France, la ministre française a défendu en français comme en anglais l’initiative française et les nombreux avantages de son écosystème. Or, si les startups étaient un peu moins présentes qu’au CES, la France comptait tout de même quelque 184 entreprises, soit près de 10% des exposants du salon dont plus de 60 start-ups accompagnées dans leur développement international par Business France.

La French Tech « équipe de France du numérique »

A l’issue de sa visite Axelle Lemaire est d’ailleurs revenue sur cette participation : « Ici, comme au CES de Las Vegas, nos entreprises, start-ups et grands groupes, jeunes prodiges et joueurs internationaux, font la preuve de leur excellence dans un secteur du numérique porteur de croissance. A Barcelone comme à Las Vegas et bientôt à Austin, la French Tech réunit l’équipe de France du numérique. Mais, sur les services mobiles en très rapide évolution, nous devons nous mettre en ordre de bataille en Europe : pour être prêts à accueillir les grandes évolutions à venir : dans les technologies – avec la 5G ou l’internet des objets ; pour préparer un cadre réglementaire offrant à nos entreprises les moyens de croître dans un environnement concurrentiel équitable face aux grandes plateformes de services en ligne. Ce constat est désormais largement partagé et doit maintenant se traduire en propositions  concrètes. La France entend peser et convaincre dans la construction de la stratégie numérique européenne. »

Cette visite au Mobile World Congress de Barcelone a également été l’occasion pour Axelle Lemaire de rencontrer plusieurs de ses homologues parmi lesquels Alexander DE CROO, Vice-Premier ministre belge et ministre de la Coopération au développement, de l’Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste ou encore Ricardo BERZOINI, ministre brésilien des Communications.