Apple Watch : quand tous les développeurs sont prêts avant même Apple

Capture d’écran 2015-04-21 à 15.35.01

La montre connectée d’Apple ne sort certes que vendredi matin en France, mais les précommandes sont accessibles depuis le 10 avril. Alors que les analystes annoncent déjà des chiffres de ventes (et des bénéfices) records avec plus d’un million d’unités écoulées en une semaine, les médias français, mais aussi étrangers ont déjà annoncé se lancer dans l’aventure. La force d’Apple diront certains, et il y a probablement un peu de cela, mais force est de constater que la montre connectée présentée par Tim Cook il y a quelques semaines a de quoi séduire.

Contrairement aux nombreuses montres déjà présentes sur le marché et notamment aux modèles sous Android Wear, le bracelet d’Apple permet l’installation d’applications directement sur la montre et se veut comme une continuité du smartphone et non simplement une extension. Les G Watch et autres Moto 360 ou Gear Live posaient en effet de nombreux problèmes.

Apple a réussi là ou Android a échoué

Du côté de Samsung et Sony, on a certes bien tenté de proposer aux développeurs de mettre à jour leurs applications afin de les rendre compatibles avec sa montre, mais difficile, dès lors qu’on ne cible qu’un petit nombre de consommateurs, de convaincre. Les modèles sous Android Wear n’ont quant à eux pas poser se problème puisqu’ils ne permettent tout simplement pas d’installer d’applications et sont pensés pour afficher des notifications plus que du contenu.

Avec une compatibilité limitée, un design parfois assez peu attirant, et des ventes qui ne décollent pas, les développeurs ne se sont jamais lancés pleinement dans l’aventure des montres connectées. Apple semble pourtant avoir réussi à faire ce que nul autre n’avait jusqu’à présent à faire : convaincre les développeurs de développer leurs applications pour les adapter à sa montre connectée.

Capture d’écran 2015-04-21 à 15.35.43 1

C’est l’une des forces qui fait toute la puissance d’Apple : les développeurs. Et avec des ventes qui ont dépassé en une semaine à peine, la totalité des ventes de montres connectées en 2014, il faut avouer qu’Apple a de quoi séduire. Ce sont donc depuis quelques jours tous les grands services de vente en ligne (eBay, Amazon…), tous les grands médias (Europe 1, RTL…), mais également tous les grands développeurs (Tripadvisor, Accor, Booking…) qui se lancent dans l’aventure.

eBay, Le Monde, Twitter et des centaines d’autres

Or, tous sans jamais avoir pu, tester, toucher ou même voir la montre d’Apple sont déjà prêts. Depuis le début de la semaine, nombreuses sont les mises à jour mentionnant l’ajout d’une compatibilité avec l’Apple Watch. « Nouveau ! Le Monde est compatible avec l’Apple Watch » peut-on par exemple lire dans les notes de la version 6.6 de l’application du quotidien au M majuscule. « EasyJet app now support Apple Watch » peut-on lire du côté de la compagnie low-cost, alors que Capitaine Train, du nom de la startup permettant de réserver ses billets de train annoncent de manière humoristique à ses clients que « son dessert spécial, le suprême de pomme à la vanille californienne » sera disponible dès vendredi 24 avril, jour de la sortie de la montre d’Apple.

Parmi les grands noms ayant déjà annoncés une mise à jour ou l’annonçant pour vendredi matin on peut donc citer : Le Monde, Europe 1, RTL, L’Express, Vueling, EasyJet, Air France, American Airlines, Endomondo, Foursquare, Twitter, Facebook, Accor, Hotels.com, eBay, Clear… et bien d’autres. Autant de développeurs dont les applications sont d’ores et déjà disponibles pour un produit que personne ne connait, un pari osé pour les développeurs donc.

Capture d’écran 2015-04-21 à 15.35.30

Pour autant tous semblent assez confiants, pour Sophie Gohier, Directrice des Nouveaux Médias du Groupe Express-Roularta,  « L’Apple Watch permet à nos clients d’être en prise directe et continue avec l’information. Son caractère personnel et ses innovations comme le Glance et la continuité de lecture Handoff en font un cadre idéal pour délivrer une nouvelle expérience de lecture de l’information en temps réel. Avec l’Apple Watch, L’Express sera dans une relation de proximité immédiate avec ses lecteurs « .

Du côté d’Hotels.com, l’arrivée de son service sur la montre connectée d’Apple est vue comme « une autre étape importante pour notre entreprise primée pour son application mobile » explique sans détour Dan Craig, Directeur Mobilité et Digital. Un lancement prometteur pour ses applications qui permettront plus que d’accéder à des notifications, d’afficher des cartes, des podcasts, des boutons de commande, ou encore des fiches d’hôtels par exemple.

Et si de nombreuses applications seront disponibles dès vendredi matin, pour la sortie de la montre, Apple et les développeurs annonce d’ores et déjà que d’autres applications suivront en continu dans les jours et les semaines en venir. Un bel engouement autour de la montre connectée à la pomme dont le résultat sera connu dans les semaines à venir, avec les premiers chiffres de ventes, les retours des utilisateurs et les retours des développeurs.