Apple ne pourra plus filmer ses employés sans raison

apple-logo-635x367

Apple Retail France a été mis en demeure par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, sous prétexte d’une surveillance abusive de la marque sur les salariés des Apple Store français.

Une surveillance jugée abusive

Le délai de deux mois laissé par la CNIL à la société qui s’occupe des Apple Store a pour but de lui faire appliquer quelques lois non-respectées, portant notamment sur l’orientation des caméras de vidéosurveillance des magasins de la marque à la pomme. En effet, ces dernières ont été placées et orientées dans la plupart des magasins français de la marque d’une manière jugée trop intrusive par la CNIL.

Il est par exemple détaillé dans le rapport joint à cette déclaration que « les salles dont la surveillance n’est pas nécessaire à la protection des marchandises », comme les espaces de repos par exemple, se trouvent être filmées en permanence par Apple Retail France, ce qui bien sûr, est interdit par la législation française.

Apple, récidiviste en la matière

Si ce rapport du 14 octobre 2014 a été rendu public le 30 du même mois, c’est parce qu’Apple n’en est pas à sa première mise en demeure à ce sujet. En effet, en décembre 2013, c’est cette même loi du 6 janvier 1978 modifiée qui avait fait l’objet d’un avertissement de CNIL, cette fois-ci uniquement pour l’Apple Store Opéra, à Paris.

La société n’avait d’ailleurs pas respecté le délai qui lui était imposé, et avait de ce fait dû payer une amende 10 000€ ; une modeste somme qu’elle devra encore débourser si elle ne met pas en conformité son système de vidéosurveillance avant le 14 décembre 2014.