L’impression 3D pour tous c’est pour quand ?

05653694-photo-impression-3d-makerbot

Voilà un sujet bien vaste que celui de l’impression 3D ! Un sujet passionnant, mais pas toujours évident à comprendre pour les utilisateurs alors que se posent actuellement de nombreuses questions sur l’usage de cette technologie ! Qu’en l’impression 3D sera disponible pour tous ? Quelles sont les limites de cette technologie ? Quels prix, mais surtout quels usages pour cette technologie ? Autant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre.

L’impression 3D ce sujet sur lequel il possible de lire tout et n’importe quoi sans bien savoir comment démêler le vrai du faux. Un sujet d’ailleurs trop vaste pour que nous puissions aujourd’hui en faire un tour complet, malgré cela nous allons essayé de vous éclairer un peu ! Il faut tout d’abord savoir que si pour vous l’impression 3D n’est encore qu’un rêve ou qu’une envie, cette technologie est déjà bien réelle que ce soit pour les professionnels ou bien les particuliers assez fortunés.

L’impression 3D ça marche comment ?

Beaucoup d’entre vous doivent surement se demander comment fonctionne une imprimante 3D ? C’est en réalité relativement simple ! Il faut tout d’abord la matière de première, un rouleau de plastique, du plastique de Lego qui est donc assez solide, il peut être teinté d’une certaine couleur dans la masse afin d’obtenir un objet de couleur ou bien du plastique blanc spécial qui peut se peindre. Cette matière première qui se présente sous la forme d’une fine tige de plastique dans le cadre des imprimantes « grands publics ».

Le fil de plastique passe ensuite dans la tête de l’imprimante dans laquelle il est chauffé à plus de 100° pour devenir malléable et donc pouvoir prendre la forme que lui donne l’imprimante. La tête l’imprimante aussi appelée tête de l’extrudeuse donne ensuite la forme voulue au plastique et crée l’objet demandé en trois dimensions grâce à un empilement de couches de plastiques.

Avant tout cela il est d’abord nécessaire de créer le fichier qui sera envoyé à l’imprimante, des fichiers qui sont le plus souvent au format STL. Des fichiers qui doivent être créés avec un logiciel spécial, mais le plus souvent fourni avec l’imprimante. Si vous ne vous sentez pas de réaliser votre propre modèle ou que vous ne savez absolument pas comment faire il existe sur le web plusieurs bases de fichiers regroupant ce type de fichiers. La plus connue d’entre elles, Thingverse.com regroupe des milliers de modèles téléchargeables gratuitement.

Si le temps d’impression est en général assez élevé : comptez environ 1 heure pour imprimer un bonhomme Android en 2D de petite taille, l’impression s’est avéré avec le modèle que nous avons pu essayer (une Easy 120 de la société A4) assez silencieuse.

MA-EASY120-Cube1

L’impression 3D pour faire quoi ?

Sachant que l’impression 3D existe déjà, une question légitime se pose : à quoi peut servir une telle invention ? Et là, le principe de l’impression 3D c’est qu’il n’y en fait de limite que votre imagination a créé des modèles en .stl ! Il en effet possible d’imprimer, de créer n’importe quel objet avec une imprimante 3D un tant soit peu performante. Une « non-limite » qui pose cependant des problèmes comme dans le cas très médiatisé ou un utilisateur d’imprimante 3D avait imprimé une arme à feu.

Si cet exemple a été largement médiatisé il existe également de nombreuses expérimentions notamment aux États-Unis avec par exemple une tentative réussi de création de viande avec une imprimante 3D avec cette fois-ci comme matière première non du plastique, mais de la graisse… Rassurez-vous nous ne sommes cependant pas près de manger de la viande toute droite sortie d’une imprimante 3D  et il existe de nombreux autres usages bien plus intéressants dans la vie de tous les jours et dans lesquels les Français ne sont pas en reste.

Partons par exemple faire un tour du côté de chez Sculpteo qui propose d’imprimer pour vous votre objet en 3D à partir de votre propre modèle ou bien depuis la base d’objets proposés. Il est ainsi possible de faire imprimer son propre objet dans de nombreux matériaux que sont bien évidemment le plastique, mais aussi l’argent massif, la céramique… Il est également possible de créer ses objets à partir d’une application iPhone et iPad de laquelle il est même possible de se créer une coque personnalisée.

Alors, pourquoi ne pas imaginer faire imprimer en 3D demain, la pièce cassée de votre vieille baie vitrée qui n’est plus disponible chez les réparateurs et vous obligerait donc à changer ? C’est l’aventure qu’a tentée un des journalistes de la rédaction de 01net avec succès et qui prouve que l’impression 3D peut parfois permettre de faire de grosses économies.

Oui, mais alors à quel prix ?

Si les imprimantes 3D ne sont pas encore démocratisées, c’est en grande partie en raison de leurs prix ! Il est désormais possible d’investir dans une imprimante 3D de base avec un budget de 1 000€ pour les modèles les plus simples alors que des modèles de meilleure qualité tels la Easy 120 de chez A4 que nous avons pu tester coûte un peu moins de 2 000€. Un prix qui est en constante baisse depuis un peu plus de deux ans et qui laisse à penser que comme lors de l’arrivé des ordinateurs dans les foyers on peut imaginer voir débarquer dans 5 à 10 ans une imprimante 3D dans chaque apparentement ou maison !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’impression 3D sachez qu’un salon dédié à cette technologie aura lieu à Paris les 15 et 16 novembre prochains. Un salon ouvert au grand public avec plusieurs des sociétés mentionnées dans cet article (Sculpteo, A4…), l’occasion de pouvoir en apprendre plus sur ce domaine.

3 Comments

  • G.Porta dit :

    La easy 120 n’existe pas, il s agit de la up!3d développée par pp3dp (www.pp3dp.com) commercialise par plusieurs distributeurs en France tels que emotion tech http://www.imprimantes-3d-up.com

    • Grégoire Martinez Grégoire Martinez dit :

      Veuillez nous excuser pour cette erreur nous n’étions pas au courant qu’il s’agissait d’un modèle en « marque blanche ».

  • Isabelle dit :

    Chez http://www.objectplot.fr ils utilisent des machines de haute technologie pour 3 procédés différents :
    – L’impression par poudre
    – le polyet
    – le dépôt de fil polymère

    Le rendu est bluffant !

Comments are closed.